The Sweet Requiem

Jean-Philippe Béja directeur de recherches et sinologue invité sur le festival

The Sweet Requiem

1h31 – Film de Ritu Sarin and Tenzing Sona (Inde)

Quand une jeune femme tibétaine en exil aperçoit de façon inattendue un homme de son passé, des souvenirs longtemps refoulés de son évasion traumatisante à travers l’Himalaya sont ravivés et elle est propulsée dans une quête obsessionnelle de réconciliation.

INTENTION ET RÉALISATION

The Sweet Requiem est une production indo-américaine commune des réalisateurs Ritu Sarin et Tenzing Sonam, basée à Dharamsala, siège du gouvernement tibétain en exil.

Le film est principalement en langue tibétaine et se situe principalement dans la communauté installée à Delhi. Dolkar, âgée de 26 ans, et sa vie de réfugiée marquent un retour en arrière dans le voyage périlleux qu’elle a entrepris pendant son enfance avec son père, laissant sa mère et sa soeur pour fuir le Tibet et trouver refuge ailleurs.

Le directeur artistique du TIFF, Cameron Bailey, a déclaré: «Vous voyez la période en Inde et les nuances du milieu social et l’histoire du départ. C’est une histoire assez puissante et je pense qu’ils font quelque chose d’assez remarquable.

Le protagoniste du film est joué par le nouveau venu Tenzin Dolker, qui n’a pas d’expérience d’acteurs, mais porte le film avec une performance subtile mais puissante. Comme Sarin l’a souligné, il n’y a pas d’industrie du film en exil.

«Trouver le bon personnage pour jouer à Dolkar était crucial. Elle a fait une petite audition et nous avons réalisé qu’elle avait le potentiel », a expliqué Sonam à propos du choix.

Programmation

Cine Toiles - Digne les Bains - Alpes de Haute Provence Vendredi 06 Mars 2020 | 18:00:00
Les Visiteurs du Soir - Valbonne - Alpes Maritimes Lundi 09 Mars 2020 | 20:30:00